Vincent Thomasset

Résidence du 18 au 22 janvier 2021

Vincent Thomasset est accueilli en résidence à Montévidéo du 18 au 22 janvier 2021 avec Transversari.

Transversari est une pièce chorégraphique inspirée du phénomène japonais des hikikomoris – ces jeunes retirés du monde – qui s’articule autour de la présence d’un homme qui passe son temps à regarder des écrans, lire des livres, dormir ; et questionne la notion de genre et d’identité.

 

Après des études littéraires avortées, Vincent Thomasset assume différents petits boulots  puis travaille en tant qu’interprète pour Pascal Rambert de 2003 à 2007.

En 2007, il intègre la formation Ex.e.r.ce (Centre Chorégraphique National de Montpellier), point de départ de trois années de recherches. Dans un premier temps, il travaille essentiellement in situ, dans une économie de moyens permettant d’échapper, en partie, aux contraintes économiques. Il accumule différents matériaux et problématiques à la fois littéraires, chorégraphiques et plastiques, lors de performances en public. Il écrit alors un texte qu’il utilise à différentes reprises, dont le titre, à lui seul, résume la démarche de cette période: Topographie des Forces en Présence.

Depuis 2011, il produit des formes reproductibles en créant notamment une série de spectacles intitulée La Suite dont les deux premiers (Sus à la bibliothèque ! et Les Protragronistes) ont été créés au Théâtre de Vanves dans le cadre du festival Artdanthé. En 2013, création de Bodies in the Cellar (désadaptation du film Arsenic et vieilles Dentelles de Frank Capra), puis Médail Décor en 2014, troisième partie de La Suite dont l’intégralité est reprise au Centre Pompidou dans le cadre du Festival d’Automne à Paris en 2015. En 2015, création des Lettres de non-motivation, d’après le projet du plasticien Julien Prévieux (festival La Bâtie à Genève), repris au Théâtre de la Bastille et au Centre Pompidou dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. Une version itinérante du projet est créée en 2016, ainsi qu’une version lituanienne avec une équipe recrutée à Kaunas. En 2016, création de Galoooooop, une lecture performance à deux voix avec Anne Steffens (commande du MacVal – musée d’Art contemporain du Val-de-Marne). En 2017, création de la pièce Ensemble Ensemble au festival Actoral et reprise au Théâtre de la Bastille dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. En 2018, la Biennale di Venezia programme Médail Décor, Ensemble Ensemble et les Lettres de non-motivation. En 2019, il crée Carrousel, une pièce pour 5 interprètes (Jacky Elder, Julien Gallée-Ferré, Emmanuelle Lafon, Nicolas Perrochet, Anne Steffens), qui se joue des codes de l’autorité en travaillant autour du langage, qu’il soit oral, écrit, ou chorégraphique.